Prime à la conversion de chaudière

Jusqu’à présent, la prime à la conversion de chaudière était réservé aux foyers modestes. Il est désormais ouvert à tous, avec des montants variables selon les ressources du ménage, et cumulable avec le CITE et l’éco-PTZ. Versé sous la forme de primes uniquement par les signataires des chartes « Coup de pouce Chauffage » et/ou « Coup de pouce isolation » (principalement par les vendeurs d’énergie), ce dispositif est axé sur quatre types de travaux qui doivent être obligatoirement réalisés par un artisan qualifié RGE :

  • le remplacement d’une chaudière au fioul, au gaz ou au charbon (autre que condensation) par un équipement utilisant des énergies renouvelables (chaudière biomasse, pompe à chaleur, système solaire combiné, raccordement à un réseau de chaleur) ou une chaudière gaz à très haute performance énergétique,
  • l’isolation des combles ou toitures,
  • le remplacement d’un équipement de chauffage au charbon par un appareil performant de chauffage au bois,
  • l’isolation des planchers bas.

Pour soutenir le projet de rénovation énergétique de son logement, le particulier peut également bénéficier des aides suivantes:

  • la TVA à taux réduit (5,5 %)
  • les subventions allouées dans le cadre du programme « Habiter mieux » de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), sous condition des ressources
  • les offres de prêts via l’employeur (Action Logement), les caisses de retraite ou encore la Caisse d’Allocation Familiale
  • les aides locales éventuellement proposées par les communes et autres collectivités locales
  • le chèque énergie pour régler les dépenses d’énergie du logement : électricité, gaz naturel, bois, fioul, etc…

Tableau en fonction des revenues Prime à la conversion de chaudière

 Ménage très modeste
(revenus fiscaux annuels inférieurs à 21 001 € ou 29 171 € 
en Île-de-France)
Ménage modeste
(revenus fiscaux annuels de 2 personnes inférieurs
à 26 923 € ou 35 510 € 
en Île-de France)
Autre ménage
(au-dessus du seuil précédent)
Chaudière fioul/gaz/charbon
(hors condensation) vers…
   
Chaudière biomasse classe 54 000 € (CEE)
+ 50 % du coût HT du matériel
et de la pose (ANAH HM Agilité)
CITE 30 %
4000 € (CEE)
+ 35 % du coût HT du matériel
et de la pose (ANAH HM Agilité)
CITE 30 %
2500 € (CEE)
CITE 30%
PAC air/eau ou eau/eau4000 € (CEE)
+ 50 % du coût HT du matériel
et de la pose (ANAH HM Agilité)
CITE 30 %
4000 € (CEE)
+ 35 % du coût HT du matériel
et de la pose (ANAH HM Agilité) CITE 30 %
2500 € (CEE)
CITE 30%
PAC hybride4000 € (CEE)
+ 50 % du coût HT du matériel
et de la pose (ANAH HM Agilité)
CITE 30 %
4000 € (CEE)
+ 35 % du coût HT du matériel
et de la pose (ANAH HM Agilité)
CITE 30 %
2500 € (CEE)
CITE 30%
Système solaire combiné (SSC)4000 € (CEE)
+ 50 % du coût HT du matériel
et de la pose (ANAH HM Agilité)
CITE 30 %
4000 € (CEE)
+ 35 % du coût HT du matériel
et de la pose (ANAH HM Agilité)
CITE 30 %
2500 € (CEE)
CITE 30%
Raccordement à un réseau de chaleur700 € (CEE)
+ 50 % du coût HT du matériel
et de la pose (ANAH HM Agilité)
CITE 30 % (hors main d’œuvre)
700 € (CEE)
+ 35 % du coût HT du matériel
et de la pose (ANAH HM Agilité)
CITE 30 % (hors main d’œuvre)
450 € (CEE)
CITE 30 %
(hors main d’œuvre)
Chaudière gaz 
très haute performance
énergétique (etas ≥ 92 %)
1200 € (CEE)
+ 50 % du coût HT du matériel
et de la pose (ANAH HM Agilité)
CITE 30 %
1200 € (CEE)
+ 35 % du coût HT du matériel
et de la pose (ANAH HM Agilité)
CITE 30 %
600 € (CEE)
CITE 30%
Poêle charbon vers…   
Poêle biomasse
Flamme verte 7★
800 € (CEE)
+ 50 % du coût HT du matériel
et de la pose (ANAH HM Agilité)
CITE 30 %
800 € (CEE)
+ 35 % du coût HT du matériel
et de la pose (ANAH HM Agilité)
CITE 30 %
500 € (CEE)
CITE 30 %

HM = Habiter mieux

Source – ADEME

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut